Pourquoi le carrelage grand format remporte tous les suffrages

Fini les tomettes petit format et les carreaux façon mosaïques antiques, exit les petits pavés octogonaux ou hexagonaux, et les faïences qui garnissaient nos sols et murs : pour être à la mode la tendance est au carrelage de grandes dimensions.

Quelles dimensions pour quel type de pièceCarrelage grand format

Les dimensions d’un carrelage standard sont de 20 x 20 cm, 30 x 30 cm voire 45 cm par 45 cm au maximum. Un carrelage est considéré comme étant de grande taille lorsque les dalles atteignent 60×60 cm. Les plus grands formats atteignent 80 centimètres, voir un mètre, ou même 1 mètre 20 de côté selon les fabricants.
Dans l’absolu n’importe quel carrelage intérieur peut être posé dans n’importe quelle pièce, et les carrelages ont aujourd’hui conquis toute la maison : la diversité des coloris disponibles, et la multiplicité de matières sur le marché en font un revêtement de sol extrêmement prisé. Sans compter qu’il se révèle pratique à entretenir, et la plupart du temps, durable et solide, ce qui en fait l’allié indéfectible des pièces humides, cuisine et salle de bains. Le choix des dimensions du carrelage est une question de goût, à moins que ne s’invitent quelques contraintes techniques dont il faut tenir compte…
Idéalement les grandes dimensions de sol intérieur trouveront leur place dans les pièces à vivre, salon, séjour, voire cuisine. Pourquoi pas dans les petits espaces type couloirs ou salles de bains, pourvu que leurs dimensions le permettent. En effet le principal inconvénient lié à la pose du carrelage grand format est la nécessité de découper les dalles : plus il y aura de découpes à effectuer, plus la pose sera pénible, c’est pourquoi on réserve ordinairement ce carrelage à des pièces suffisamment grandes pour limiter les manipulations.

Les avantages d’un carrelage de grande dimension

Qui dit grandes dalles dit…moins de dalles dans la pièce et donc, moins de joints ! Les carrelages modernes de grandes dimensions ont pour principale qualité de rendre les joints qui les bordent beaucoup moins voyants. L’esthétique est donc le premier critère pour choisir son carrelage grand format. Et si on allie à ces dalles de grand format des joints très fins, alors l’illusion d’un sol uniforme sera presque parfaite !
C’est aussi en raison de cette illusion de sol « d’un seul tenant » que l’on choisit de poser du carrelage design grand format, qui a pour seconde qualité de faire paraître une pièce plus grande qu’elle n’est en réalité (encore une illusion me direz-vous, oui mais qui fait son petit effet). Les dallages épurés, souvent de couleurs sobres, carrelage blanc classique ou imitation pierre par exemple, donnent un effet de volume à la pièce qu’ils habillent.

Les matières et les effets

Les idées déco contemporaines font appel avec bonheur au carrelage mural, ou carrelage au sol, à l’intérieur comme à l’extérieur. Et plus les dalles sont grandes, plus l’effet sera recherché et moderne.

Carrelage mural et carrelage au sol

La facilité d’entretien du carrelage en fait une surface privilégiée dans les habitations contemporaines, et pas seulement sur le sol. Aujourd’hui une grande variété de carreaux se posent sur les murs : aspect bois, carrelage céramique, ressemblant à s’y méprendre à du ciment ou même à de la pierre naturelle, ils ont allié l’utile à l’esthétique. Avec l’arrivée des gammes de carrelages de très fine épaisseur, poser du carrelage mural devient envisageable pour habiller tout type de mur.
Plus modernes que du parquet, plus résistantes que du lino, plus saines que de la moquette, et bien plus chic qu’un sol vinyle ou PVC, les dalles de carrelage sont un revêtement privilégié pour accueillir les systèmes de chauffage au sol. Et les grandes dimensions ont dans ces nouveaux usages une place réservée : une seule dalle de (très) grande dimension peut parfois suffire pour habiller une pièce. Cependant dans l’absolu cela reste rare : poser du carrelage mural ou du carrelage de sol est une affaire de professionnel, carreleur de préférence, ou d’amateur motivé.

Imitations et coloris… à l’infini

Vous avez dit carrelage ? Quel vocabulaire réducteur… Les sites internet des fabricants, revendeurs et autres décorateurs vous proposent en masse du grès cérame, du carreau de ciment, des dalles reconstituées effet béton, effet bois, effet pierre, imitation marbre, imitation parquet… etc. Certains vous promettent d’être anti dérapant, d’autres sont plus fragiles car poreux, et ne parlons même pas des carreaux spécifiques types azulejos ou ardoises. Le carrelage peut être posé à l’intérieur comme à l’extérieur, on peut peindre son carrelage ou poser du carrelage sur sa terrasse : suivant les contraintes, dilatation, température, les produits se sont adaptés et sont devenus littéralement tous terrains.
Dans le domaine du carrelage de grande dimension là encore tout est devenu possible, surtout de poser un carrelage… qui ressemble à tout sauf à un carrelage. Alors il n’y a aucun frein à l’imagination : un carrelage décoratif de grande dimension peut être à effet miroir, ou imitation terre cuite, les couleurs peuvent être vives ou pastels. Vous pouvez opter pour un rendu épuré ou pour un dallage complexe, pourvu que la technique suive.
Derniers arrivés parmi les gammes de carrelages grands formats au rendu spectaculaire : les carrelages à effet tridimensionnel, qui reproduisent grâce à des effets optiques des trames de tissus, formes géométriques ou ondulations originales.

Les particularités de la pose d’un carrelage grand format

Le choix du carrelage grand format a probablement été compliqué, tant les formes et les couleurs sont nombreuses, mais vient à présent le problème de la pose, qui comporte elle aussi ses spécificités.

Comment poser son carrelage de grandes dimensions ?

Comme abordé précédemment, qui dit carrelage de grande dimension dit grandes dalles. Et quelque soit l’épaisseur de celles-ci, leur manipulation se révèle plus délicate que celle d’un carrelage de dimension modeste. Choisir de grands carreaux pour son sol ou son mur implique d’être plus soigneux : attention à la casse. Suivant les épaisseurs des dalles les découpes peuvent également s’avérer plus délicates, sans compter qu’il faut être équipé de la machine adéquate. Plus la pièce sera de petite taille, plus les découpes seront nombreuses, et plus il y aura de chutes, une solution peu économique.
Le jointoiement des dalles de grand format est lui aussi particulier : pour préserver l’effet « surface unifiée » évoqué plus haut, il faut s’appliquer à réaliser des joints les plus fins possibles. Cette technique permettant de réaliser des jointures de moins de 2 millimètres nécessite l’emploi de « carreaux rectifiés », c’est-à-dire ayant subi une découpe au diamant supplémentaire permettant d’unifier les bords des dalles. C’est une étape qui réduit considérablement les différences de calibre et facilite la pose des carrelages de grandes dimensions.
Dernière contrainte affectant le carrelage de grande dimension : la nécessité de disposer d’un sol parfaitement plat. Munissez-vous de votre niveau à bulle pour vérifier la rectitude de votre chape car il sera bien plus compliqué de « tricher » à la pose si le sol ondule un peu trop. Sinon, gare aux fissures ! Ceci-dit il paraît que la qualité du résultat compense largement les efforts consentis, alors, pourquoi pas… ?

Pourquoi le carrelage de grande dimension est plus coûteux.

Plus pénibles à entreposer, plus fragiles à manipuler, plus compliquées à manutentionner, les dalles de grandes dimensions impliquent des contraintes spécifiques pour les fabricants, pour les revendeurs et pour les poseurs. C’est pourquoi elles sont souvent plus chères, et parfois même impliquent des délais de commande plus longs que la moyenne.
Des dalles rectifiées sont plus pratiques à poser, mais là encore elles se révèlent plus onéreuses. Dans les magasins de bricolage traditionnel les dalles de grands ou très grands formats sont compliquées à trouver. C’est pourquoi on ne saurait trop vous conseiller de vous adresser de préférence à un spécialiste du carrelage.